mardi 16 mai 2017

L’Inde (toujours) dans mon cœur

Depuis ma rentrée de l’Inde il y a six semaines, j’ai toujours devant les yeux les broderies scintillantes, les imprimés délicats, les jardins fleuris où les paons se promènent, les paysages peuplés d’hommes et de femmes habillés de couleurs vives : orange, fuchsia, vert émeraude…J’ai pu soigner cette nostalgie un peu grâce à quelques évènements qui m’ont d’une certaine façon de nouveau rapprochée de ce merveilleux pays.

D’abord, le salon Pour l’amour du fil à Nantes fin avril, où le thème cette année était »Boho-India ». J’y ai retrouvé plusieurs de mes compagnons de voyage, ainsi que les vendeurs de patchworks anciens de Jodhpur et les brodeurs Sham d’Agra, qui exposaient au salon. Pendant des heures j’ai retourné les tas de patchworks chez Manesh (Ganesh Antiques), vu que chaque pièce est diffèrente, puisqu’elles sont faites à partir de saris anciens. Je suis rentrée avec trois belles couvertures, tout de suite adoptés par mon nouveau chat Jaïpurr ! J’ai également acheté un livre sur les patchworks Godharis, publié par Quiltmania.

J’avais recommandé l’atelier de broderie Sham à ma copine Paula qui s’y est mise avec enthousiasme et a même gagné un prix, car elle avait fini sa fleur la première ! 



J’ai aussi craqué pour les imprimés indiens de Gujarat vendus par le magasin Neelam et également quelques khadis….

Ensuite, je suis allée au Pays de Galles via Londres. The Cloth House propose, entre autres tissus merveilleux, des khadis et des imprimés indiens…

Pour ce qui est de vêtements imprimés légers, il y a en Grande Bretagne la chaîne de magasins East, qui travaille avec Anokhi, l’entreprise indienne dont je vous ai parlée plus haut. J’y ai donc trouvé quelques tuniques et vestes de la même légèreté et aux dessins si fins qui m’avaient tant impressionnée en Inde. L’enseigne pour leur nouveau rayon enfant m’a bien fait rire !



Comme la plupart de villes en Grande-Bretagne compte une forte population indienne, les magasins de provision indiens se trouvent dans chaque quartier.  J’ai donc sans difficulté retrouvé quelques produits de la gamme de cosmétiques « Himalaya », et je n’ai pas pu résister aux mélanges d’épices avec ce monsieur enturbanné sur l’emballage !

Une fois rentrée à Paris, je suis allée à la Foire de Paris où il y avait un certain nombre de stands indiens, leur rayons mercerie avec des galons aussi scintillants que ceux de Kinari Bazar à Dehli… J’ai décidé que pour le temps variable qu’on a en ce moment, rien de mieux que de vestes matelassées !

Et à la maison, j’essaye de cuisiner quelques recettes indiennes de ce livre qu’une amie m’a offert en sachant bien ce qui me ferait plaisir. Et j’ai également décidé de récréer un peu de couleurs indiennes au balcon !















India on my mind

Since my return from India six weeks ago, I can still see in my mind’s eye the glittering embroideries, the fine printed cottons, the gardens in bloom with peacocks walking around, and the landscapes with men and women dressed in flamboyant colours such as orange, emerald green, fuchsia…I have been able to cure that nostalgia a bit thanks to a couple of events that have in some way brought that marvellous country closer again.


(merci Philippe Warichet pour cette photo!)

First, there was the craft show Pour l’amour du fil in Nantes. This year’s theme was “Boho-India”. At the show, I met a few of my travelling companions, as well as the vendors of antique patchwork quilts from Jodhpur, and the Sham embroiderers from Agra, both taking part in the show. I spent hours turning Manesh’s (Ganesh Antiques) piles of quilts upside down, in order to have a look at them all; since each one, made from old saris, is different! Finally, I took home three beautiful quilts, much appreciated by my new cat Jaipurr! I also bought a book on Godhari quilts, published by Quiltmania.

I had recommended the Sham embroidery workshop to a friend who got down to it with enthusiasm, so much that she won first prize, since she was the first one to finish her flower! I also stopped to admire… and buy… some printed cottons from Gujarat and khadis sold by Neelam.

Later, I went on a trip to Wales, stopping in London. The Cloth House sells, among many wonderful fabrics, Indian khadis and printed cottons …

As for light printed garments, you can find them at the shop chain East, working with Anokhi, the Indian company I have mentioned earlier. So, I found some tunics and jackets, all just as lovely light-weight and delicately printed as those that had impressed me so in India. And the sign for their new children’s department made me laugh!

As most British towns have a large Indian population, there are Indian groceries all over the place. So, I had no difficulty in finding cosmetic products from the « Himalaya » brand, and I could not resist getting spice mixes with this turban-wearing gentleman on the box!

Back in Paris, I went to Foire de Paris (an enormous show with, among others, a « Things from the whole world » section), where there were several Indian stalls, their haberdashery sections glittering just as much as the ribbons and trims at Kinari Bazar in Dehli… I decided that with this changing weather we are having, quilted jackets are the very thing!

And  at home, I am trying out some recipes from this book a friend gave me, knowing it would be just what I wanted. Oh, and I have decided to put some Indian colour to my balcony !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire